La vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

Message  Laetitiabibli le Ven 8 Jan - 15:28

(écrit par Monique)

Titre : La vérité sur l'affaire Harry Quebert
Auteur : Joël Dicker
Référence : Daisy 4139

Résumé:
En panne d'inspiration pour écrire son deuxième roman, Marcus Goldmann reçoit un appel désespéré de son ancien professeur et ami Harry Quebert : il est accusé d'avoir assassiné la jeune fille qu'il aimait 33 ans auparavant. On vient de découvrir le corps dans son propre jardin. Marcus part alors pour la petite ville d'Aurora et déroule le fil du passé.

Roman sur la passion de la littérature, mais aussi un policier passionnant et des personnages surprenants.

Page 34 :
Harry me contempla un instant et éclata de rire :
- Votre ambition démesurée m’emmerde, Marcus, ça fait longtemps que je vous le dis. Vous allez devenir un très grand écrivain, je le sais, j’en suis persuadé depuis que je vous connais. Mais vous voulez savoir quel est votre problème : vous êtes beaucoup trop pressé ! Quel âge avez-vous exactement ?
- Trente ans
- Trente ans ! Et vous voulez déjà être une espèce de croisement entre Saül Bellow et Arthur Miller ? La gloire viendra, ne soyez pas trop pressé. Moi-même, j’ai soixante-sept ans et je suis terrifié : le temps passe vite, vous savez, et chaque année qui s’écoule est une année de plus que je ne peux plus rattraper. Que croyiez-vous, Marcus ? Que vous alliez pondre un second bouquin ? Une carrière, ça se construit, mon vieux. Quant à écrire un grand roman, pas besoin de grandes idées : contentez vous d’être vous-même et vous y arriverez certainement, je ne me fais pas de souci pour vous. J’enseigne la littérature depuis vingt-cinq ans, vingt-cinq longues années, et vous êtes la personne la plus brillante que j’aie rencontrée.
- Merci.
- Ne me remerciez pas, c’est la simple vérité. Mais ne venez pas geindre ici comme une mauviette parce que vous n’avez pas encore reçu le Nobel, nom de Dieu… Trente ans… Tsss, je vous en foutrai, moi, des grands romans…Prix Nobel de la connerie, voilà ce que vous méritez.
- Mais comment avez-vous fait, Harry ? Votre livre, en 1976, Les Origines du mal. C’est un chef d’œuvre ! C’était votre deuxième livre seulement… Comment avez-vous fait ? Comment écrit-on un chef d’œuvre ?

Il sourit tristement :
- Marcus : les chefs d’œuvre ne s’écrivent pas. Ils existent par eux-mêmes. Et puis, vous savez, aux yeux de beaucoup, c’est finalement le seul livre que j’ai écrit… Je veux dire, aucun des autres qui ont suivi n’ont connu le même succès. Quand on parle de moi, on pense aussitôt et presque uniquement aux Origines du mal. Et ça, c’est triste, parce que je crois que si, à trente ans, on m’avait dit que j’avais atteint le sommet de ma carrière, je me serais certainement jeté dans l’océan. Ne soyez pas trop pressé.

- Vous regrettez ce livre ?
avatar
Laetitiabibli
Admin

Messages : 178
Date d'inscription : 09/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum