Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

Message  Laetitiabibli le Mer 23 Sep - 9:53

Titre : Complètement cramé !
Auteur : Gilles Legardinier
Référence : Audio 4280 (9h37 MP3)

Gilles Legardinier est connu depuis quelques années pour ces romans qui contiennent beaucoup d'humour. Mais l'humour sert uniquement à mettre en valeur les relations entre les personnages. Ce livre est dans la continuité des précédents et montre combien les gens ont besoin les uns des autres et qu'il est possible d'être heureux malgré les difficultés. Un moment de lecture apaisant en perspective.

Résumé :
Sur un coup de tête, Andrew décide de quitter la direction de sa petite entreprise anglaise pour se faire engager comme majordome en France. Mais en débarquant au domaine de Beauvillier, rien ne se passe comme prévu... Un roman léger, frais, drôle et pétillant.

Extrait de la page 34 :
— Tu n’as aucune idée de ce que je ressens.
— Ne me sers pas le coup de l’ancêtre. Je te rappelle que nous n’avons que quatre mois d’écart…
— Melissa est encore à tes côtés. Moi, je suis seul. Hormis toi, je n’ai plus de proches. Sarah est loin, elle a sa vie. Je n’existe plus pour personne.
— Arrête. De toute façon, ce projet de retour en France est un plan foireux. Et j’ignore par quel miracle je m’y retrouve associé une fois de plus. Comment ça va finir cette fois ? À qui vais-je devoir présenter mes excuses ? Le premier coup, on n’avait même pas douze ans. Tu m’avais convaincu de me planquer avec toi dans le container à ordures pour faire peur à la vieille Morrison.
— Quelle sorcière, celle-là ! Il fallait bien réagir, cette vieille garce crevait tous les ballons qui tombaient dans son jardin ! Elle n’a même pas eu pitié de celui tout neuf, en cuir, que Matt avait reçu pour son anniversaire. Elle terrifiait tous les mômes du quartier.
— Il est vrai que personne n’a pleuré lorsqu’on l’a retrouvée la nuque brisée au bas de son escalier.
— Je suis certain que c’est un complot des ballons. Ils se sont vengés, ils l’ont fait tomber !
— Les ballons ne se sont pas dégonflés ! ricana Ward.
— Ils pourraient avouer maintenant, il y a prescription ! renchérit Blake. Mais je n’arrive pas à me souvenir de la trouille qu’on lui a fichue…
— Et pour cause, espèce d’abruti ! Le camion de ramassage est passé avant elle ! On a failli finir broyés dans la benne à ordures.
Blake revit tout à coup la scène et s’illumina.
— C’est vrai ! J’avais oublié !
— Heureusement, on est toujours là pour en rire !
Les deux hommes s’esclaffèrent ensemble. Mais l’humeur de Blake redevint vite sombre.
— Tout ça, c’est le passé, lâcha-t-il.
— C’est notre histoire, Andrew. Cesse de tout voir comme si tu n’avais plus rien à espérer. Là où tu prétends aller, la vie n’est pas simple non plus. La propriétaire est veuve et je ne veux pas que tu lui files le bourdon plus qu’elle ne l’a déjà. Alors puisque tu t’entêtes dans ce projet délirant, promets-moi d’être exemplaire et de jouer le jeu sérieusement.
— Comment peux-tu en douter ?
— Venant du type qui a essayé de se déguiser en sa propre mère pour aller excuser « son fils » chez le proviseur, je m’attends au pire…

Référence : Audio 4280 (9h37 MP3)
avatar
Laetitiabibli
Admin

Messages : 178
Date d'inscription : 09/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum